Le corps

Viva la vulva

vulve - pynk janelle monae

Les vulves ? C’est moche si on se fie à la pornographie …

Petit rappel technique

On appelle vulve la partie extérieure et visible du sexe féminin. Cela comprend :

  • Le pubis (Mont de Venus)
  • Les grandes lèvres
  • Le gland du clitoris
  • Le méat urinaire
  • Les petites lèvres
  • Et l’orifice vaginal
La vulve est-elle moche
La vulve

Les vulves dans la pornographie

Au début de ma sexualité, j’avais honte de mon corps et tout particulièrement de ma vulve. Je pensais qu’une vulve “normale” ressemblait à ce que je pouvais voir dans les films. Au fil du temps j’ai pu constater que le problème venait plutôt d’un diktat vulvaire imposé par la pornographie que de moi.

On peut noter 2 choses qui dérangent particulièrement:

Vulve est-elle moche
‘Le Diable de Papefiguiere’ from ‘Contes et Nouvelles en vers’ by Jean de la Fontaine *engraving *17.8 x 11.4 cm
  • La pilosité: Dans les films pornographiques des dernières décennies, les pubis sont complètement lisses, épilés donc exit les poils, les boutons, les cicatrices de poils incarnés, etc.
  • Les lèvres: La plupart des vulves représentées dans la pornographie ont les petites lèvres complètement recouvertes par les grandes alors qu’un grand nombre de femme ont les petites lèvres qui dépassent.

Les vulves sur le billard

Cette vision erronée du sexe féminin a même fini par donner naissance à un nouveau type de chirurgie: La labioplastie. En 2015, pas moins de 95 000 femmes étaient tellement complexées par l’apparence de leur vulve, qu’elles ont pris la décision de pratiquer une labioplastie ou nymphoplastie qui est une réduction des petites lèvres afin que celles-ci soient recouvertes par les grandes lèvres.

A titre personnel, je trouve cette pratique aussi peu acceptable que l’excision. La violence dans laquelle cette dernière est pratiquée n’est pas la même évidemment, pas de comparaison malheureuse et il s’agit là du gland du clitoris et pas des petites lèvres . Dans les deux cas, il est question de répondre à des injonctions de la société vis à vis de notre corps qui sont en complète contradiction avec ce dit corps, sa nature. Pour moi, chaque morceau de peau, de nerf retiré est une aberration et un crime. C’est le message que notre plaisir ET notre droit au plaisir, notre possibilité à jouir de notre corps tel qu’il est, est négligeable face à des idéaux esthétiques ridicules.

Si demain je trouve que le gland du pénis est moche, puis-je proposer son ablation ?

Pour ceux et celles qui voudraient aller plus loin un petit reportage ARTE très amusant à propos de la vulve ( disponible jusqu’au 25/11)

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur les vulves

The Vulva gallery est une de mes pages instagram préférée. Le concept est bien simple. L’auteur-e Hilde Atalanta dessine non pas la vulve, mais les vulves. Aucune n’est pareille, toutes sont uniques comme leur propriétaire et souvent bien loin de l’idéal que l’on en a.

Cette page ne cesse de m’émerveiller car, au final, il s’agit de la même partie du corps mais tellement différente d’une personne à une autre et c’est là l’enjeu, démystifier ce qu’est vraiment la vulve: une partie du corps qui n’a à répondre à aucune injonction tout comme le reste ! Merveilleusement charnelle, parfait telle qu’elle est.

Show me your love: Follow ou Like
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *