Contraception

Les effets indésirables du stérilet hormonal

effets indésirables mirena

Pourquoi le mépris dans le traitement des effets secondaires est symptomatique d’une société qui méprise les femmes ?

Effets indésirables du Mirena

En 2017, le stérilet Mirena a fait l’objet d’une grosse controverse. En effet de nombreuses femmes s’étaient plaintes d’effets indésirables liés au Mirena. En 2017 je portais ce stérilet depuis 4 ans donc je me sentais forcément directement concernée et inquiète.

Parmi les effets indésirable, nous retrouvions entre autre :

  • Troubles anxieux
  • Fatigue
  • Asthénie
  • Acné
  • Céphalées

En 2017 l’ANSM (agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) dans son rapport d’expertise répertorie la liste des effets indésirables supposés. Dans ce même rapport, l’agence évoque une explosion considérable suivant la médiatisation de l’action de groupes de patientes, manière de, très délicatement mettre en doute certains témoignages, à tort ou à raison, je n’en suis absolument pas juge ! Non je plaisante, je vais me gêner !

Plus loin dans le rapport, il est rappelé que certains effets indésirables étaient déjà présents dans la liste. L’agence propose la modification de la notice d’information pour ceux non présents sur la liste comme les troubles anxieux. Concernant d’autres troubles comme l’érythème noueux, le psoriasis, les arthralgies et l’HTIC (hypertension intracrânienne) elle retient “la mise en évidence de signaux de sécurité à explorer”. L’ont-ils été ? Nous n’en savons rien.

Mon Mirena

Je peux cependant vous parlez de mon expérience concernant le Mirena et, heureusement pour moi je fais partie des grandes chanceuses puisque je n’ai eu aucun effet indésirable. J’ai fait poser mon premier stérilet en 2013 et rebelotte en 2018.

Ma première pose date donc de 2013, quelques mois après la naissance de mon fils. Le stérilet hormonal avait deux avantages: plus de règle et plus besoin d’une alarme journalière. L’idée d’une hormone de synthèse délivré à l’intérieur de mon utérus aurait pu me rebuter mais en tout sincérité, et avec tout l’amour que j’ai pour mon fiston, l’idée d’une autre grossesse me rebutait plus.

Pourquoi pas le stérilet au cuivre ? Bien d’un côté, le choix entre un stérilet au cuivre qui risquait de rendre mes règles plus longues et abondantes et d’un autre côté un stérilet hormonal qui m’en débarrassait…

Le choix était cornélien, j’ai dû mettre 5 secondes à me décider.

Faire joujou avec les hormones

Dans un premier temps, j’ai envie de dire qu’il ne faut pas oublier, et je le répète, que le stérilet hormonal fonctionne en délivrant une petite quantité d’hormone de synthèse.

Pour ma part je me suis toujours méfié des médicaments. Les laboratoires créent des hormones et des molécules de synthèse en voulant imiter la nature qui elle a mis des milliers d’année à se parfaire. Il y a un côté « jouer à Dieu » qui me laisse perplexe quant à l’efficacité et l’innocuité de tous ce qui est sur le marché en matière de médicament. Les laboratoires le savent et dans les faits le principe de précaution prévaut très peu. Nous savons très bien que beaucoup de médicaments ne sont pas “au point” quand ils sont mis sur le marché mais nous l’oublions quand nous sommes amenés à les prendre.

Avantage VS inconvénient du stérilet

A l’instar de glyphosate qui n’est pas encore interdit, notre société attend constamment qu’un produit ait plus d’inconvénient que d’avantage sur notre santé pour réévaluer un produit alors que le bon sens voudrait que, par esprit de protection toutes les conséquences négatives soient effacées, que le produit soit amélioré pour ensuite le commercialiser. Malheureusement l’industrie pharmaceutique ne fonctionne pas comme ça et mon sentiment est que, cette mentalité prévaut d’autant plus quand il s’agit des femmes.

Mais ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dit, je ne dis pas qu’il faut l’interdire. Le stérilet hormonal est un progrès non négligeable en matière de contraception. La contraception reste un des points essentiels s’agissant du droit des femmes à disposer de leur corps et par extension la question de l’égalité homme/femme.

La tolérance des femmes

Malheureusement, et c’est là la perversité de notre société, on en vient toujours à supposer que les femmes peuvent supporter plus et cela sans chercher à améliorer leurs conditions. Je ne peux pas m’empêcher de faire le parallèle avec la contraception masculine qui elle, reste un tabou. Beaucoup d’hommes se refusent à la contraception masculine car celle-ci causerait des effets indésirables. Effets indésirables tout à fait acceptés quand il s’agit de la contraception féminine. La preuve.

Mon avis à propos du Mirena

Je finirai par dire que je suis contente de mon stérilet et heureuse d’avoir le droit de le porter mais il me semble que nous, les femmes, sommes face à un ultimatum. Si je n’étais pas satisfaite de mon stérilet, s’il me causait plus d’inconvénient que d’avantage, je serais obligée de l’enlever donc prendre le risque d’une grossesse non désiré alors qu’étant donné le nombres d’effets indésirables, le plus logique serait que les laboratoires cherchent plus ardemment l’amélioration du produit.

Si les laboratoires pouvaient chercher à améliorer ce produit afin de le rendre plus efficace (le risque de grossesse n’est pas de 0), moins nuisible au niveau de ses effets indésirables bref à l’améliorer plutôt qu’à le laisser tel quel sous prétexte d’avoir « assez bon » et de “pas trop” nous esquinter ça serait sympatoche !

Show me your love: Follow ou Like
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *