Le corps

La flore de Döderlein

Flore

Le vagin, tout comme la peau, la bouche et l’estomac est composé d’un panel de microbe ayant un rôle protecteur et d’autres microbes présents mais en nombre restreint qui, s’ils se multiplient, peuvent créer tout un tas de problème gynécologique.

La flore de Döderlein: Un écosystème microbien vaginal

C’est ce que l’on appelle la flore de Döderlein, un équilibre microbien à l’intérieur du vagin. Saine, elle est composée de bacille de Döderlein (espèces de lactobacilles). Ces lactobacilles transforment les sucres présents dans la muqueuse vaginale en acide lactique ce qui permet d’acidifier les muqueuses.

Cette acidité prévient la prolifération d’autres bactéries comme les Candida albicans responsables de mycose vaginale ou Gardnerella vaginalis ou Prevotella responsables de vaginose bactérienne qui ne peuvent pas se reproduire en milieu acide.

La nature est bien faite mais attention à ne pas créer de dysbiose (déséquilibre de la flore)

©Janice Carr – CDC
Qu’est ce qui peut créer un déséquilibre de la flore  :
  • Les douches vaginales : L’introduction d’eau dans le vagin va déjà éliminer des lactobacilles. De plus l’eau a un pH neutre à 7 alors que le vagin a un pH acide à 4.
  • Les changements hormonaux (règles, grossesses, ménopause)
  • Le tabac
  • Le stress
  • Les IST
  • Certains antibiotiques
  • Les gels spermicides
Le rapport sexuel possible cause de déséquilibre
  • Les rapports sexuels : Le sperme a un pH plus neutre que le milieu vaginal. Après un rapport les lactobacilles doivent normalement rééquilibrer le pH sauf s’il y avait déjà dysbiose.
  • Un changement de partenaire : Le pénis a également sa microbiote donc des relations sexuelles avec un nouveau partenaire peut occasionner quelques problèmes.
  • Certains spermicides
Show me your love: Follow ou Like
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *