Sexplication

Filmer nos ébats ?

L’ombre d’un doute

L’inquiétude est insidieuse. C’est une petite graine semée par le doute et cette garce fait un fabuleux travail en moi. Je me mets à douter car je nous sens plus distant. J’essaye de me raisonner en rappelant que je lui ai fait confiance et que je peux toujours mais l’inquiétude est là “et si” “et si” “et si” …. S’il publiait ces foutus vidéos.

Si c’était le cas, je ne serais pas la première ni la dernière. Les cas de revenge porn sont de plus en plus nombreux. Dans une interview donnée à 20 minutes, Marlène Schiappa, alors secrétaire d’Etat chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes confirmait avoir “noté une forte recrudescence de ces actes depuis le début du confinement”

Aimer se filmer

Selon une étude réalisée par l’IFOP en 2014, 28% des français pourrait filmer leur ébat avec leur partenaire. Force est de constater que les moeurs sexuels ont évolué avec l’ère du numérique. Nous sommes plus enclin à nous filmer, nous regarder voire nous montrer … Que ce soit avec votre chère/cher et tendre ou pas c’est une pratique sexuelle comme une autre et comme toute pratique sexuelle qui comprend deux ou plusieurs adultes consentants, personne n’a le droit de l’étaler sur la place publique pour vous humilier. Dans les faits, il en est tout autre évidemment.

L’affaire Griveaux

Février 2020, Benjamin Griveaux annonce renoncer à sa candidature à la tête de la mairie de Paris. En cause ? Une vidéo à caractère sexuel où il apparait a été diffusé sur les réseaux sociaux. A la lumière de ce scandale, l’IFOP effectue un sondage qui révèle que si l’excitation entre partenaires via SMS, photos, vidéos ou webcam est une pratique minoritaire chez l’ensemble des français (22%), elle s’avère beaucoup plus courante chez les jeunes de moins de 30 ans (46%) en gros, chez les plus connectés. Bref les photos, les vidéos sont de plus en plus courants.

Que dit la loi  ?

Pendant longtemps la loi a laissé un flou quant à ce type de cybercriminalité. Depuis 2016 , tout doute est proscrit avec les articles 226-2-1 du code pénal 

Lorsque les délits prévus aux articles 226-1 et 226-2 portent sur des paroles ou des images présentant un caractère sexuel prises dans un lieu public ou privé, les peines sont portées à deux ans d’emprisonnement et à 60 000 € d’amende. Est puni des mêmes peines le fait, en l’absence d’accord de la personne pour la diffusion, de porter à la connaissance du public ou d’un tiers tout enregistrement ou tout document portant sur des paroles ou des images présentant un caractère sexuel, obtenu, avec le consentement exprès ou présumé de la personne ou par elle-même, à l’aide de l’un des actes prévus à l’article 226-1.

Les risques du revenge porn

Qu’est-ce qui nous fait peur au fond ? Que nos ami-e-s, proches, familles soient confrontés à notre vie sexuelle qui, au fond devrait rester dans l’intime.

Pour la blague, j’ai testé ma mère, mon frère et ma best/ sista from anotha motha et voici leur réaction.

Dans l’ensemble: de la compréhension et du soutien mais je fais partie de ces chanceuses. Je rédige pour un blog qui parle ouvertement de sexualité et un peu de la mienne j’ai donc un entourage qui a déjà été un peu confronté à ma liberté d’expression quant à ma sexualité. En gros “Andie a fait une sextape mais qu’est-ce qu’elle n’a pas fait”.

La donne est évidemment différente quand le sexe est tabou pour vous, pour votre famille ou quand tous vos cercles de proche jusqu’à votre employeur y sont confrontés voire votre épouse/mari.

Me concernant, en parler à mes proches m’a fait du bien. J’en ai ensuite parlé au principal concerné, un peu vexé d’être remis en doute mais qui comprend mon malaise et a qui j’ai tout de même réitéré, par écrit, le caractère privée de nos vidéos.

Le puritanisme a toujours pourri notre vie sexuelle et continue de la faire et l’ère du digital et ses sextings, sextape, dickpick etc… a crée une nouvelle niche de danger mais tout laisse à penser que les gens n’arrêteront pas de se photographier ou se filmer ( moi la première).

Si comme moi vous êtes toujours tenté, faites le d’abord si vous avez confiance en votre partenaire, mais également confiance en votre entourage et en son soutien et assurez vous d’avoir bien mentionné le caractère privée de ces vidéos.

Action !

Show me your love: Follow ou Like
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *